Se déplacer sans automobile devrait être simple. L’espace est optimisé pour la voiture, qui peut se rendre presque partout. Pour tous les autres modes de transport, rendre accessible l’information est un grand chantier d’aujourd’hui. Redonnons une chance aux trajets partagés !
Voyage et tourisme sont à réinventer. Nous consommons des destinations standardisées (« J’ai fait l’Espagne » !), qui dépérissent sous le poids du tourisme de masse. Mieux repartis, les voyageurs et les voyageuses participent à un échange fructueux.

Ralentir. Se perdre. Vagabonder. Retrouver ce qui devrait être au cœur du voyage : la découverte imprévue et l’humilité dans la rencontre.
Plus qu’un support d’informations, les cartes sont un moyen d’évasion. Comme en contemplant l’horizon depuis un belvédère, le regard se perd dans les détails – on découvre davantage que ce que l’on était venus chercher. Des données denses sont compatibles avec un esthétisme. J’espère rendre plus beaux vos plans de voyages.

Crédits photo :
– Photo de Kostiantyn Trundaiev sur Unsplash
– Photo de Sven sur Unsplash